MARCHE NORDIQUE

Gisèle Zumtangwald

Dîtes Zum! L’ex-prof d’EPS a mis ses talents au service d’une discipline dont les pratiquants sont de plus en plus nombreux : la marche nordique. Créée en septembre 2011 (déjà !), la section MN à laquelle s’est ajouté un groupe « course à pied loisir » rassemble près de 130 fidèles et a même vu une de ses adhérentes, Stéphanie Michel, sur la 1ère marche d’un podium français MN. Pierre (Baudino) assure les créneaux aixois, Gisèle, les créneaux venellois.

Gisèle définit ce confinement à la fois comme une catastrophe et une chance. « J’ai besoin des gens et de la nature ; c’est nécessaire à mon équilibre je ne suis absolument pas une solitaire… C’est très dur. Mais tout ce temps m’a permis d’établir de nouveaux parcours magnifiques de 7 à 10km dans la campagne venelloise. Cela prend beaucoup de temps, et je n’aurais jamais pu les faire sans ce maudit confinement ;  je les proposerai en mode loisir dès la reprise. ».  D’ici là, les liens avec le groupe, déjà forts, seront encore plus solides : « Un drame familial associé à la maladie (Covid19) de deux de nos marcheurs a suscité une énorme chaîne de soutien de tout le groupe ; ils s’en remettent doucement mais 3x/jour, à 8h-12het 20h30 chacun leur offre un moment de pensées, prières ou autres…des ondes positives, et ce depuis le 1er jour du confinement. » Le WhatsApp fonctionne à fond, et grâce à l’envoi de vidéos chacun peut s’obliger à des séances de renforcement musculaire avant de prendre ses bâtons pour une sortie, hélas compliquée pour les urbains. Sport performance, sport santé, mais aussi sport solidaire…

Celle qui assure ne pas être une femme d’intérieur trouve heureusement le bonheur d’un temps avec ses pinceaux, une passion qui se vit très bien confinée…. L’artiste  imagine aussi l’avenir de cette section qu’elle verrait bien évoluer : « Obtenir deux créneaux supplémentaires pour proposer des séances à des personnes atteintes d’un cancer, mais aussi cibler l’obésité et ceux dont l’âge commence à faire coincer un corps vieillissant…Mais aussi penser à un groupe compétition » ». Avec même des vocations de coachs suscitées parmi le groupe ! Le groupe MN a de l’avenir, pourvu que les circonstances évoluent favorablement.

Pas vraiment inactive Gisèle : privée de contact, (mais heureusement accompagnée par Philippe!), elle aura su trouver ou créer, du sport, de l’imaginaire, de la nature, de l’art, et renforcer l’amitié.

Interview réalisée par Isabelle Avot.

Bernard Mulato
Jorge Lavos

ET AUSSI…

Menu